../events/1990 BMX Freestyle worldchampionships

Sources: www.spokesmen.no, Bicross magazine #92, Ride zine #10, Invert october 1990, Christian Richez, ...
If you want to add any info, please contact buissonrouge@23mag.com.
Place: Kenn (Trier ?), RFA.
Date: august 3-5, 1990.
Organisation: IBFF, Thomas Grundheber.

Armen, Bicross&skate #92 octobre 1990: Le Free aussi a son championnat du monde. Cette année en Allemagne. Une grosse représentation européenne et 17 titres surprises pour la France dont celui de Johnny Petit. Mérité.
Imaginez un petit village Kenn rempli de freestylers squattant dans le moindre endroit couvert pour participer ou simplement assister à la plus importante compétition de l'année. Au total 17 nations présentes la RFA, l'Angleterre, l'Ecosse, la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Canada, l'Israël, le Portugal, l'Espagne, la Yougoslavie, la Hongrie, le Danemark, la Norvège, l'Autriche, la Suisse et les Etats Unis d'Amérique, sans les pilotes annoncés " Où étaient-ils ?" L'aire de free, une ancienne patinoire au sol parfait et trois rampes de 2,40 m, franchement déplorables pour un tel championnat, sur lesquelles les pilotes font preuve de beaucoup de volonté. La compétition se déroule donc sur quatre jours le jeudi et le vendredi sont réservés à l'accueil des pilotes et aux entraînements et le week-end aux qualifications et aux finales. Mais voyons cela plus en détails. Jour de notre arrivée et de pas mal d'autres pilotes. Bien sûr, tout le monde se précipite voir les lieux et hallucinent sur les rampes. Ca va être dur me lance l'assemblée. Au sol, tout va bien. Quelques uns des meilleurs Ricains, inconnus en France, sont là. C'est l'occasion de voir ce qui se fait de nouveau. Apres un bref passage a l'hôtel ou au camping, tout le monde se retrouve pour s'entraîner. Le soir, alors que la douceur s'installe, les Anglais présents à Nantes retrouvent avec joie Régis Gaudrot et Johnny Petit pour s'entraîner en rampe, sous les projecteurs.
Vendredi
Le matin, malgré la forte chaleur, c'est practice.David Chabert qui a laisse son Haro pour un GT et son porte monnaie pour un nouveau sponsor " ERCA " nous exécute ses derniers enchaînements. Quand arrive au milieu de la jam, Christophe Exertier, un Français que je n'avais jamais vu, qui tue tellement que l'on se demande comment il arrive a poursuivre ses études d'ingénieur tout en s'entraînant pas si bête les freestylers. L'après-midi, c'est la canicule, les courageux practicent, les autres vont au lac non loin de la, histoire de se livrer à un concours de plongeons. Au retour, nous rencontrons Mik Hudson qui nous explique que la journée il dort et qu'il s'entraîne le matin de 6h a 8h: Y sont fous ces Anglais ! " Le soir, rebelotte practicing.
Samedi
Jour des qualifications, seuls les huit premiers de chaque catégorie sont qualifiés.Mis à part quelques exceptions, et quelque soit l'âge, le niveau est a peu près équivalent, la plupart des figures actuelles sont réalisées, les meilleurs étant ceux qui les enchaînent. Mais les catégories les plus impressionnantes sont les Masters et les Pros. Un exemple: Albert Retey (RFA) dont la routine en qualif est parfaite, il nous démontre ainsi qu'il est sans contestation le meilleur freestyler européen au sol. Jugez un peu nose wheelie into whiplash into blender, searing hang five, triple whiplash into elephant gilde into backpacker into infinity roll-decade, death b into backward decade, backward whiplash, cliffhanger into revet into hitchiker, Gstring into fire hydrant decade, whiplash bar-hop into cross footed gerator, rollin decade into megaspin into perverted decade. Que dire de plus si ce n'est qu'Albert, hélas moins chanceux en finale, se retrouvera 6e et oui, c'est la dure loi du sport l En rampe, le niveau est très chaud, on se défonce plus que jamais pour accéder aux finales. La plupart des Français sont qualifiés et rivalisent en général pour les premières places en pro. Les résultats et impressions de cette journée sont que tout d'abord sur 40 freestylers français, 29 sont qualifiés, de plus cette compétition est prise comme n'importe quelle autre, c'est à dire avec beaucoup de simplicité et dans une très bonne ambiance.
Dimanche
Tous les pilotes dans l'attente de leur passage, regardent et encouragent les autres.
Les résultats tombent:
invert
13 ans et moins sol
Trois Français sont en têtes, Thierry Lacomme (3ème), Stéphane Piton (2ème) et bien sûr Sébastien Prébiski (1er) qui renouvelle son titre, une habitude.
FLAT 13 ans et - 1.Sebastien Prebisky 2.Stephane Piton 3.Thierry Lacomme 4.Pecze Monica
13 ans et moins rampe
Ludovic Perrein fait 1er et Laurent Paquet 2ème.
RAMPE 13 ans et - 1.Ludovic Perrein 2.Laurent Paquet 3.Stephane Piton
14 ans sol
Frédéric Besson se foule un doigt mais réussit à obtenir la 2e place. Le 1er est aussi un Français Xavier Dibartolo qui nous rentre une routine assez smooth.
FLAT 14 ans 1.Xavier Dibartolo 2.Frederic Besson 3.Tas Szolloszi
14 ans rampe
Frédéric Besson comme à chaque compète, attend les dernières secondes pour s'élancer dans les airs et remporte sa finale.
RAMPE 14 ans 1.Frederic Besson 2.Lajos Sinko
15 ans sol
Une catégorie dominée par la Grande Bretagne: 4ème Effraim Catlow, redac chef du zine Totally Intense et organisateur du King of Concrete à Southsea. Il nous rentre elbow glide into forward side glide into steam roller into funky chicken into front yard... dump truck, forward rope a roni into gerator into locomotive, back packer into reverse elephant gilde... 3ème, Mark Atkins, aussi bon en sol qu'en rampe, il nous tue d'entrée en rentrant 6 whiplashes, death-b... 2ème, William Gerhard (USA) qui nous exécute des milliers de combos et spastic mac-circle one hand, une seconde place sans doute due à un style étonnant. 1er, Sean Clarke du team Vision Angleterre. Il nous réalise des enchaînements très personnels comme dump truck into caboose sur la pédale.
FLAT 15 ans 1.Sean Clarke 2.William Gerhard 3.Mark Atkins 4.Effraim Catlow 5.Nicolas Saout 6.Antoine Bosquet 7.Thomas Loison 8.Lamin Maciedo 9.Simon Stojkofalk
15 ans rampe
3ème Boris Butul, qui se retourne l'orteil aux qualifs, il aurait a mon avis du faire second mais les juges en ont decidé autrement. High air (6/7 pieds), cherokee, cancan lookback... 2ème, Alexander Reinke (RFA), 1er Mark Atkins (GB) high air (7 pieds), tail whip en sortant, manual, ...
RAMPE 15 ans 1.Mark Atkins 2.Alexander Reinke 3.Boris Butul 4.Sean Clarke 5.Effraim Catlow 6.Kazimir Kapolnai
16 ans sol
Nous trouvons trois ex aequo pour la 3ème place Hammadi Lotfi (F), Markus Moldenhav (RFA) et Rick Praytor (USA) qui nous rentre forward death-truck. Apres un run pour les départager, ils se retrouveront respectivement 5, 4 et 3ème. En seconde place, nous retrouvons Maik Dettmer (RFA) et 1er Rodolphe Mabille. Et oui, encore un Français pour la lère place, son niveau est étonnant, il rentre tout a une vitesse folle: " Bravo ! ".
FLAT 16 ans 1.Rodolphe Mabille 2.Malk Dettmer 3.Rick Praytor 4.Markus Moldenhau 5.Lotfi Hammadi 6.7.8.Yohan Vega
16 ans rampe
En rampe, la 1ère place est acquise par Frédéric Pe, un Belge qui nous tue de style, de hauteur, et de figures, comme quoâ les frites volent.
RAMPE 16 ans 1.Frederic Be 2.Christian Richez 3.Michael Rockiter 4.Yohan Vega 5.Matthieu Fays 6.Cyril Piot
17/18 ans sol
2ème Armin Batoumeni. Lorsque il a débuté son run, la foule s'est mise à hurler devant les époustouflants rollings de ce pilote V2000. Une motivation certaine qui justifie sa place de vice champion du monde. 1er Mickael Steingrabber (RFA) qui lui nous enchaîne des figures que je ne connaissais même pas.
goring
Thomas Goring. Photo: Trond Husø/Spokesmen

FLAT 17-18 ans 1.Michael Steingraber 2.Armin Batoumeni 3.Christophe Huber 4.Thomas Goring 5.Thomas Fritcher 6-, 7-, 8-, 9-, 10-, 10-, 10-, 13-, 13(tie).Mickael Briand 15-, 16-, 16-, 18-, 19.Alain Massabova, 20-, 20-, 22-, 23.Andre Gardiol
17 ans et plus rampe
En rampe, l'Anglais Bob Seward gagne haut la main et y'a pas que la main d'ailleurs ! Il débute sa routine avec un rockwalk drop-in high air, cherokee, bar spin... Autre pilote étonnant dans cette catégorie, Lars Hansen du Danemark qui nous rentre nose pick.
RAMPE 17 ans et + 1.Rob Seward 2.Peter Geys 3.Lars Hansen 4., 5., 6., 7., 8., 9., 10., 11., 12.Richard Veux
19 ans et plus sol
3ème Klaus Dyba (RFA) le style de free de ce pilote est très personnel, tant par les figures que par sa rapidité d'exécution. 2ème Vincent Warin (F) qui séduit le jury avec des figures comme backward hitchiker et des classiques comme surfer to grip-stand. Le 1er est encore français, Christophe Exertier de Toulouse nous rentre une routine sans pieds avec des figures comme par exemple le " Death Brandt " surnommé ainsi par AL.X pour sa ressemblance avec un death truck sur la roue avant et parce que cette figure a été inventée par Pete Brandt. Elle consiste a rouler en bar hop, les deux pieds sur les pegs, le cadre entre les jambes et les bras en l'air.
FLAT 19 ans et + 1-Christophe Exertier 2-Vincent Warin 3-Klaus Dyba 4.5.6.7-Bruno Peyrichoux 8.9-Bart DeJong
Masters sol
3ème David Chabert pareil à lui-même, roulant toujours sur du reggae mais avec des enchaînements trop puissants double whiplash into rebate into hitchiker guidon à l'endroit into blender... 2ème, Olie Matthews plus combo que jamais et très étonnant aussi. Enfin, le 1er, Lee Clark, le frère de Sean qui franchement parait tout petit sur son Skyway street beat mais qui réussit des hang five no hand en avant et en arrière comme jamais vous n'auriez pu imaginer.
Mais nous remarquerons également la très impressionnante prestation de l'américain Mark Teo (Peregrine) qui hélas rate ses deux routines. Sachez qu'au practice, Il nous sort des doubles whiplash into candy-man, forward death-truck into forward rope a roni into gerator en glidant puis en squeakant en bar spinner et rentre la plupart de ses enchaînements en reverse rollin decade: un tueur quoi !
geoff martin
Back in 1990, the canadian and plywood hood Geoff Martin was the master of the megaspin. He could do all sorts of variations, and never got dizzy. Photo: Trond Husø/Spokesmen

FLAT masters: 1.Lee Clark, 2.Oliver Matthews, 3.David Chabert, 4.Matt Pingel, 5.Mark Teo, 6.Albert Retey, 7., 8., 9.David Quesada, 10., 11., 12.Andy Mann, 13.Robert Alton, 14., 15.Cyril Sabathe, 16., 17.Geoff Martin, 18.Alexis Desolneux
Masters rampe
En rampe, cette catégorie est la plus attendue avec celle des pros et c'est normal, les meilleurs pilotes du moment s'y retrouvent. Voici les résultats après une des meilleures finale de cette journée: 7ème place Cyril Sabathé qui a pu participer à ces championnats, bien qu'il soit actuellement sous les drapeaux. Une grande chance pour lui. 6ème Simon Tabron (GB) du team lnvert. 5ème Mike Hudson roy des lip tricks. 4ème Brian Wîlls (GB) qui finit son run en 360° par dessus la small rampe et les trois premiers sont David Frame (GB) du team Vision, qui se retrouve injustement 3ème. Il nous rentre 360° into abubacca, des look back d'enfer...
D'après tout le monde la 2ème place lui aurait mieux convenu. 2ème, Olivier Matthiews du team Invert. Le plus haut pilote de cette compétition 10/11 pieds, il nous rentre un superbe turn down, un cherokee et le reste de sa routine est essentiellement composée de one foot one hand plus ou moins stretch. Le 1er est Français, et oui, c'est Johnny Petit. Jamais jusque là nous n'aurions pensé qu'un jour un Français puisse battre des Anglais en rampe, pas même Johnny. John commence sa routine avec quelques lip tricks, un invert à 9/10 pieds, un cancan bien stretch, un no foot à " what mille pieds ", puis re lip tricks avec un new deal (nose pick into fifty), disaster ... up rock air, cherokee ultra haut et whip à 1m50 into chute, John se relève aussitôt et le rentre à 1 m. Quand enfin tout le monde lui crie 540 et le voila rentrant twist pour finir sa routine. La seule chose qu'il a su me dire ensuite c'est: " chez Airwalk ils seront contents ! "
matthews
Oliver Matthews was Englands Dennis McCoy. He was superfast on flatland and went superhigh on the ramps. Here he airs the quarterpipes at the Worlds in Kenn 1990. Photo: Trond Husø/Spokesmen

RAMPE masters 1.Johnny Petit 2.Oliver Matthews 3.David Frame 4.Brian Wills 5.Michael Hudson 6.Simon Tabron 7.Cyril Sabathe 8.Michael Zbrozek
Pro sol
Une catégorie évidemment dominée par les US qui s'octroient les 3 premières places et même entre eux c'est la bataille. 3ème, Jay Jones, pilote X-Isle-Airwalk nous exécute 180 sur la roue avant into roll back, into smoothie into rope a roni puis la jambe qui normalement donne l'équilibre part par dessus la colonne comme un backward trolley en glidant puis fire hydrant decade, half lash into gliding gerator into catapulte, switch cross hang five no footer en faisant le tour de la piste, 180° sur la roue avant into backward cross footed whiplash into cross footed hang five retour smoothie whip into catapulte, half lash into forward death truck into gerator catapulte, fire hydrant decade into double fly dan-up, cross footed dump truck,.. Voilà de quôa vous ,entraîner pour au moins 6 mois ! ! Mais attendez la suite. 2ème, Scott Santamaria du team Perigrine nous rentre des figures comme caboose sur la pedale, locomotive sur la pédale et rope a roni sur la pédale. 1er Graig " Schwarzeneger " Lepage. A première vue, Graig ressemble plutôt à un joueur de football américain qu'à un freestyler mais quand il monte sur son vélo, voici ce que ça donne: searing hang five into hang five no foot into ankle death into double fire hydrant into forward rope a roni into locomotive a une vitesse dont je ne vous parle même pas. Puis, 180° sur la roue avant into triple backward whiplash into smoothie into rollin undertaker, macaroni à donf into decade, 180° into forward cyclone: il roule en roll back puis s'élance en avant, rattrape le pegs droit avec le pied gauche, revient en roll back into forward rope a roni into decade, 180° into cross footed backward whiplash... forward side glide en faisant toucher la pédale into funky puis le pied du pegs passe sur le guidon tout en squeakant into locomotive into electra glide into candy-man. Après cette routine, je suis parti me mettre une balle.
jay jones
Jay Jones cross-handed hang ten. Photo: Trond Husø/Spokesmen

FLAT pros 1.Craig Lepage, 2.Scott Santamaria, 3.Jay Jones, 4.Jim Dellavalle, 5., 6., 7.Stephan Prantl, 8.
Pro rampe
En rampe, 4ème ex aequo Regis Gaudrot (BBC) qui nous rentre twist canyon a 1 m et Todd Anderson (Vans) qui lui nous sort des look back tellement puissants que son guidon revient presque à l'endroit et twist one foot mais hélas chute deux fois. 2, Jason Davies (BBC-Beyond) qui est un des pilotes les plus smooth de cette compétition. Il nous rentre toutes les figures possibles, enfin un très bon run. 1er, l'écossais Scott Caroll du team Invert qui nous refait sa routine habituelle: nose pick et 540° back to back dont un en canyon et finit sur un 900° raté.
RAMPE pros 1.Scott Carrol, 2.Jason Davies, (tie), 2.Stephan Prantl (tie), 4.Regis Gaudrot (tie), 4.Todd Anderson (tie), 6.Peter Jandt, 7.Frank Schnutgen, 8.Jim Dellavalle
Voilà un championnat du monde qui mis à part quelques incidents s'est tout de même bien déroulé et qui révèle surtout que le freestyle n'est pas près d'être " mort ".
Sur le plan de la compétition, une organisation plus sérieuse aurait été préférable, sachant que les pilotes ne savaient pas leur ordre de passage ni l'heure à laquelle ils devaient passer , de plus, le manque de douches dans le camping s'est fortement fait "sentir", si vous voyez ce que je veux dire !?! Le problème des rampes s'est finalement fait oublier, mais il est sur qu'avec un meilleur matériel (half pipe ou autre), le spectacle n'aurait été que plus grand.
Les événements regrettables sont d'une part qu'une plus grande présence américaine ou autre (japonaise, ... ) aurait été préférable pour justifier un titre de champion du monde, et la blessure a l'épaule de Stéphane Curaudeau qui nous a sûrement retiré un titre en rampe pro. Espérons pour lui qu'il se remette très vite.
Au plan général, la France est le premier pays avec 7 titres de champion du monde, 4 pour l'Angleterre et 1 pour la RFA, l'Ecosse, la Belgique et les USA. Mais restons réalistes, nous savons tous très bien que nos voisins américains et anglais ont encore une petite avance sur nous rassurez vous, le trou se comble. Espérons maintenant que nos Français feront bon usage de ces titres et seront présents au Danemark l'an prochain pour les remettre en jeu, pour une fois crions vive le free français !
Et surtout, que l'on ne vienne plus jamais me dire "le freestyle c'est fini "
MEMORIES
Trond Husø, july 2003: It was great. Some americans were over. Todd Anderson was there doing clicked lookbacks. I met up with flatlander Jay Jones who I had met at Woodward the year before. Jim Delavalle was also present, and so was "Tex" (who is now writing for RideUK and is also making London Bikes) (hi to you Tex !). I don't remember who won, but I remember Kenneth qualified for the Finals in 19+ expert-class. I met Gido from Germany, who I bump into everytime I go to Germany. He's a great lad (hi! Gido !). I also met up with Scott Carrol there who was a great guy (recently learned that he has passed away). Kenneth Kristiansen (another old-schooler) and I took my Ford Escort (with the following licence-plate (DF 20175) (No kidding !)) and drove down to Trier. It took us a long time, and we had a great time there with everyone. On the way home we speeded and saw the speedometer on the white-lightning go all the way to 180 (in Denmark). It was an amazing trip. We tried to catch an earlier ferry to Sweden, and ended up getting the ferry before the one we was aiming for... On the way through Sweden and Norway I thought I saw sheeps and tigers, which was when I decided it was time for Kenneth to take the wheels (we had then been driving for 20 hours straight!)
Christian Richez, vice champion du monde en 16 ans rampe, 2004: Le premier était, je crois, un belge du nom de Frédéric Pie qui montait très haut, trop haut pour que je le batte, respect à lui. Todd Anderson roulait pour Vans et nous a fait un show à l'américaine avec les débuts du street. Il se plantait en fufanu sur une barrière de la patinoire où étaient disposées les quarters. Ses look back étaient poussés à l'extrême, ses airs atteignaient en moyenne 3 mètres et avec une précision incroyable. Il nous a aussi fait des 540° one foot et des one foot invert dont seul lui a le secret. Du bon vrai riding américain. Il y avait aussi Ollie Matthews qui a décroché la lune avec des airs inimaginables.  En flat il y avait le team Odyssey, des tueurs, d'ailleurs en pro c'est l'un deux qui l'a gagné, j'ai des vidéos de leur runs.  La France a super bien assuré avec John Petit remportant un titre de champion du monde en master devant Ollie Matthews et Simon Tabron... Rodophe Mabille est lui aussi devenu champion du monde dans ma catégorie mais en flat et Armin Batouméni a terminé deuxième en expert flat 17-18.